Chargement

Quand le renouvellement d’une carte d’identité périmée devient kafkaïen

Posté le : 01/01/2018

Depuis qu’en 2014, la validité des cartes nationales d'identité est passée de 10 ans à 15 ans, même pour les cartes dont la date de validité est dépassée, le renouvellement d’une carte périmée est devenu une vrai casse tête. Par exemple, une carte expirant en 2017 selon le régime antérieur (validité 10 ans) peut être utilisée jusqu'en 2022 (validité 15 ans). Certaines administrations refusant le renouvellement des cartes d'identité avant l'expiration du délai de 15 ans, les personnes qui en avaient fait la demande ont pu rencontrer des difficultés pour se rendre à l'étranger ou pendant leur séjour, ou même en France avec des prestataires privés (banques, services de location de voitures…). Pour remédier à ces difficultés, le ministre de l'Intérieur a demandé aux préfectures d'autoriser le renouvellement de ces cartes, à condition :
- que l'usager ne soit pas déjà titulaire d'un passeport valide ;
- et qu'il puisse justifier de son intention de voyager à l'étranger dans un pays acceptant la carte national d'identité comme document de voyage.

Autres articles

Divorce : qui garde la carte de réductions SNCF ?

En cas de résidence alternée des enfants, chacun des parents séparés peut avoir la carte « familles nombreuses ».

Lire la suite

Les Françaises ont leur premier enfant à 28,5 ans

En 2015, en France, les femmes ont donné naissance à leur premier enfant à 28 ans et demi en moyenne, soit quatre ans et demi plus tard qu'en 1974.

Lire la suite

Joueurs de Poker, comment le Fisc les surveille ?

Le Fisc a désormais carte blanche pour redresser les joueurs pro qui auraient omis de signaler leurs gains.

Lire la suite

Pas d’aide au logement pour les enfants de riches

Les enfants dont les parents paient l'Impôt sur la fortune immobilière (IFI) ne bénéficieront toujours pas des APL versées par la CAF.

Lire la suite

Un contrat de réservation et un acte de vente ne sont pas liés

Le contrat préliminaire de réservation étant facultatif, sa nullité est sans incidence sur la validité de l'acte de vente.

Lire la suite

Crédit, un délai de remboursement n’est pas un droit

Lorsque l'on doit de l'argent, l'obtention de délais de paiement n'est pas un droit, même si le code civil permet d'accorder jusqu'à deux ans de répit.

Lire la suite

Copyright @ ACTUSITE 2018 - Mentions légales